Mercenaire

Depuis qu'il y a les armées disposées, il y a aussi le mercenaire pour assez de solde dans le service de messieurs étrangers et pays pour une certaine période marchent. La réputation des mercenaires n'a pas beaucoup changé, certes, depuis l'antiquité, mais aussi même aujourd'hui, ceux-ci sont trouver sous une autre couverture, et sont mis.

 

 

Définition:

Dans l'article 47 du premier procès-verbal supplémentaire de 1977 de l'accord genevois du 12 août 1949 sur la protection des victimes plus au niveau international des conflits armés se trouve la définition suivante des mercenaires :

Quand le mercenaire est valable

  1. qui est embauché dans le pays ou étranger pour la fin particulière de lutter dans un conflit armé,
  2. qui participe réellement directement à des hostilités,
  3. qui participe à des hostilités, avant tout, de la poursuite du profit personnel et qui a reçu d'ou au nom d'un parti participant au conflit réellement l'engagement d'un remboursement matériel qui est essentiellement plus haut que Kombattanten des forces de conflit de ce parti dans le rang comparable et avec les tâches semblables le remboursement accepté ou payé,
  4. qui n'est ni citoyen d'un parti participant au conflit ni est résident dans l'un d'un parti participant au conflit la région contrôlée,
  5. qui n'est pas membre des forces de conflit d'un parti participant au conflit et
  6. qui n'a pas été envoyé par un Etat non participant au conflit dans la commande officielle comme membre de ses forces de conflit.

Dans l'article. 1 paragraphe 1 de la convention à l'élimination de la nature de mercenaire en Afrique se trouve une définition presque identique. Cependant cette convention a l'importance seulement régionale.

 

 

 

Mercenaire sous le droit international de guerre:

Après le droit international de guerre, des mercenaires ne sont pas regardés comme intéressé de guerre des personnes comme par exemple les soldats réguliers et ne dépendent pas non plus en conséquence du traitement spécial des prisonniers de guerre peuvent séparer comme civils qui ont participé illégalement à un conflit armé devant un tribunal international sont mis et sont punis dur.

Dans certains pays, le service se trouve comme mercenaire même au-dessous de la lourde peine. Ainsi, par exemple, des mercenaires peuvent être retirés en cas d'une condamnation à l'Autriche, à la Suisse ou à l'Allemagne la nationalité.

 

 

 

Mercenaire dans le changement du temps :

Il y avait le mercenaire déjà depuis l'antiquité. Ceux-ci étaient populaires chez les souverains de cette époque-là äißerst, puisque les mercenaires disposaient déjà des expériences militaires et apportaient ses propres armes et équipements. En outre, des armées de mercenaire étaient plus favorables à long terme que maintenir une armée disposée. Ainsi dépendaient au 6ème siècle avant Jésus-Christ. sous Kyros la cavalerie persane du mercenaire iranien. Au 3ème siècle avant Jésus-Christ. si les mercenaires celtiques servaient aux Ptolemäern en Egypte ou aussi des souverains de l'Asie Mineure.

Toutes les armées formaient aussi sur les voies navigables dans l'empire byzantin aux vikings parvenus qui formaient Warägergarde au 10ème siècle avec plusieurs en 1000 l'homme. Aussi les chefs d'armée turcs proposaient à ce temps aux souverains islamiques ses services.

Du 14ème au 17ème siècle les entreprises privées les services militaires naissaient en Europe avec le temps à côté des armées nationales proposaient aussi. Certains mercenaires se spécialisaient, il y avait, par exemple, à côté du Suisse Pikeniere les lansquenets allemands.

 

 

Lansquenet allemand avec le commandant

Lansquenet allemand avec le commandant

 

 

Au 19ème siècle les activités de mercenaire se déplaçaient principalement sur les régions aux régions latino-américaines et chinoises où les spécialistes européens et nord-américains étaient demandés.

Au 20ème siècle au contraire, des mercenaires étaient en action surtout sur le continent africain. Ceux-ci étaient mis là aussi par les gouvernements occidentaux dans la lutte contre le communisme ou pour la garde l'or et les mines de diamant.

 

 

 

Mercenaires actuels :

En 1989 une résolution était adoptée par Nations Unies contre la nature de mercenaire générale parlait. En octobre 2001, cette résolution dans la force les donnait un coup de pied l'engagement de soi-disantes entreprises militaires privées interdit. Ainsi il en venait que ces entreprises se formaient à neuf comme l'entreprise de sécurité et étaient représentées si de nouveau dans les conflits armés bien qu'activement à des opérations militaires ne séparent pas principalement dans l'objet et la protection de personnes. Par exemple, les Etats-Unis l'entreprise "Black Water" font partie de l'entreprise la plus connue.

 

 

Collaborateur de l'entreprise de Black Water

 

Collaborateur de l'entreprise de Black Water

 

 

 

 

 

Vous trouverez ici la documentation appropriée:

 

Dans l'ombre de Bob Denard : Les mercenaires français de 1960 à 1989

Dans l'ombre de Bob Denard : Les mercenaires français de 1960 à 1989 Poche – 22 avril 2016

Début des années 1960 : en pleine décolonisation du Congo belge, la sécession du Katanga provoque la première concentration de combattants étrangers, qui affluent par centaines. Parmi ces " chiens de guerre ", les Français sont les plus actifs. Ils entament une sorte d'âge d'or, une succession de coups de main et de coups d'Etat qui s'étend sur tout le continent et les verra notamment prendre le contrôle des Comores de 1978 à 1989. Pendant toute la guerre froide, les " Affreux " (comme les surnomme la presse) servent clandestinement les intérêts d'anciennes puissances coloniales désireuses de conserver une forte influence en Afrique. Leur chef, Bob Denard, fait l'objet d'une forte médiatisation. Pour la première fois, ce livre étudie dans son ensemble le groupe des 147 mercenaires français : ses origines, ses personnalités marquantes, ses dissensions, son mode de vie, son rapport à l'argent, etc. Grâce aux archives privées de Bob Denard, dévoilées pour la première fois, grâce aussi à de nombreux témoignages, l'auteur nous plonge, loin des clichés, dans la vie quotidienne de ces hommes qui vont de conflit en conflit. Certains fuient un passé trouble, d'autres sont de bons pères de famille. Plusieurs cultures et générations s'entrecroisent : les baroudeurs, les " corsaires de la République ", les " gangsters ". Fers de lance de la lutte anticommuniste, relais des réseaux occultes de la Françafrique avant d'être désavoués par Paris, alternant fortune, gloire et défaites, les " affreux " ne trouvent plus leur place dans le monde post-guerre froide : ils seront bientôt remplacés par les sociétés militaires privées de type anglo-saxon.

Cliquez ici!

 

 

Mercenaire : un soldat d'élite autour du monde

Mercenaire : un soldat d'élite autour du monde Broché – 24 septembre 2014

Il est devenu un soldat de fortune, une arme à louer au plus offrant, autrement dit, un mercenaire. Voilà le métier que Phil Campion exerce depuis une dizaine d’années. Il a combattu sur les théâtres d’opération les plus difficiles du globe, de l’Irak à l’Afghanistan en passant par des missions secrètes en Iran ou contre des pirates en Afrique. Il a protégé des personnalités et convoyé des diamants pour les plus grandes fortunes du monde. Mais avant cette carrière de mercenaire, Phil a eu une autre vie : celle d’un soldat d’élite qui a été commando, parachutiste et SAS. Un homme qui a été abandonné par les siens, laissé pour mort, emprisonné. Tout cela sans jamais renoncer. C’est cette vie incroyable que Phil raconte dans ce témoignage rempli d’adrénaline et d’action… Le témoignage unique d’un ancien SAS devenu mercenaire.

Cliquez ici!

 

 

Mercenaires : Soldats de fortune et d'infortune

Mercenaires : Soldats de fortune et d'infortune Broché – 12 janvier 2017

On dit que le métier de mercenaire est, après l espionnage et la prostitution, le plus vieux métier du monde. Avec un grand ancêtre : Xénophon et ses dix mille Grecs qui se mirent au service de Cyrus le Jeune, fils du roi des Perses, et en bisbille avec son frère Ataxerxès II. L'histoire a retenu les sur-noms de ces soldats de fortune et le plus souvent d infortune qui, tout au long des siècles ont guerroyé sous tous les cieux : Frondeurs, Routiers, Grandes Compagnies, Lansquenets, Condottieri, Affreux, etc. La définition courante du mot « mercenaire » est : « Un homme qui se bat pour de l argent dans une cause qui ne le concerne pas. » C'est très réducteur. D abord parce que ces hommes se sont souvent battus pour des prunes. Mais (presque) toujours pour l honneur. Et (presque) toujours pour leurs convictions. C est ce que raconte ce livre. Avec le souci fraternel de rendre hommage à ces « Oies sauvages » libres et indomptées !

Cliquez ici!

 

 

Histoire des mercenaires : De 1789 à nos jours

Histoire des mercenaires : De 1789 à nos jours Broché – 24 mars 2011

Associé depuis la plus haute Antiquité à la pratique guerrière, le mercenariat serait le "deuxième plus vieux métier du monde". Durant toute l'époque moderne, Jean Bart ou encore les gardes suisses s'illustrèrent au service des rois de France. Or avec la Révolution française et l'institution de la conscription, les combattants non nationaux sont perçus comme des hommes sans foi ni loi qui se vendent au plus offrant. Appât du gain certes, mais également engagement idéologique et soif d'aventure, telles sont les principales motivations de ces hommes éparpillés à travers le monde, dont certains sont entrés dans la légende, à l'image de Garibaldi. Le XXe siècle est marqué par une continuité de l'engagement mercenaire avec la constitution de légions étrangères, de la Première à la Seconde Guerre mondiale en passant par la guerre d'Espagne. Les conflits de décolonisation voient ensuite la recrudescence de ces "Affreux". Figure emblématique de cette époque, le nom de Bob Denard résonne alors de l'Afrique à l'Asie. Décriés à l'ère de la "Nation en armes", destinés aux opérations militaires parallèles au XXe siècle, les mercenaires ont connu une nouvelle mutation au XXIe siècle avec la prolifération des sociétés militaires privées, telle la sulfureuse Blackwater en Irak. Et aujourd'hui plus que jamais depuis 1789, ils peuvent proclamer : "Le monde est notre patrie", leur devise.

Cliquez ici!

 

 

Irak, terre mercenaire - Les armes privées remplacent les troupes américaines

Irak, terre mercenaire - Les armes privées remplacent les troupes américaines Broché – 14 janvier 2010

Des multiples bavures de la tristement célèbre Blackwater à l'implication d'employés de CACI dans le scandale de la torture au sein de la prison d'Abu Grahib, en passant par les activités de la tentaculaire Aegis, les sociétés militaires privées, omniprésentes sur le champ de bataille, ont rythmé et marqué le récit de la guerre d'Irak. Fait majeur: c'est la première fois dans l'histoire des opérations militaires américaines qu'on assiste à un basculement de la démographie des forces en faveur du secteur privé. Quels sont les tenants et aboutissants de cette transformation fascinante et sans précédent de l'armée américaine? Qui sont les principaux acteurs de ce mercenariat entrepreneurial et multinational ? Quel rôle ont-ils joué dans les scandales qui ont émaillé l'histoire de l'invasion? Pourquoi et comment ces sociétés ont-elles investi l'Irak? Quel impact la présence de ces sociétés a-t-elle eu sur les armées régulières et l'organisation du champ de bataille? Surtout, quel avenir pour l'Irak après le retrait des troupes régulières prévu pour décembre 2011 ? Les États-Unis choisiront-ils vraiment de se retirer d'un pays pour la conquête duquel ils ont déjà sacrifié plusieurs centaines de milliards de dollars ou adopteront-ils une stratégie plus subreptice, faisant reposer sur les sociétés de mercenariat, en cheville avec le gouvernement irakien mis en place par les néoconservateurs, la responsabilité du futur protectorat ? L'auteur, spécialiste des questions stratégiques, revient sur l'histoire de ces six années de chaos et décrit les conditions qui ont permis l'émergence de ces nouveaux empires de la violence privée et la constitution d'un véritable marché de la guerre où le profit s'écrit en lettres de bitume et de sang. Sa conclusion est sans appel: la mercenarisation de l'American way of war est désormais une tendance structurelle de la politique étrangère de l'Empire en déclin et pourrait bien révolutionner à terme le visage même de la guerre.

Cliquez ici!

 

 

 

 

 

This post is also available in: deDeutsch (Allemand) enEnglish (Anglais) itItaliano (Italien) zh-hans简体中文 (Chinois simplifié) ruРусский (Russe) esEspañol (Espagnol) arالعربية (Arabe)


Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!