Vercingétorix

Vercingétorix était le chef important d'une rébellion des Gaulois contre l'occupation du pays par les légions romaines sous la direction de Jules César, dont le soulèvement était courageux mais finalement inutile.

 

 

Naissance et origine:

Vercingétorix est né vers 82 av. J. -C. , une date exacte n'est pas connue. Fils de Celtillius, il appartenait à la famille noble Arverner et fut plus tard prince de l'Arverner gaulois-celtique.

 

Vercingétorix

Vercingétorix

 

 

 

Début de la rébellion:

Les légions de César envahirent la Gaule à partir de 58 avant J. -C. et conquirent un territoire après l'autre. En 52 av. J. -C. , il détenait déjà la plus grande partie du pays sous son contrôle, mais il était déjà aux prises avec des troubles locaux depuis 54 av.

Au début de l'an 52 av. J. -C. , les carottes (nom pour les membres d'un peuple gaulois) ont tué des hommes d'affaires romains à Orléans qui y faisaient du commerce. Cette nouvelle s'est répandue comme une traînée de poudre et a également atteint la capitale Arvenienne Gergovia.
Vercingétorix a ensuite appelé ses partisans à se rebeller ouvertement contre les forces d'occupation, mais a été expulsé de la ville par son oncle Gobannitio et ses partisans, qui craignaient la vengeance des Romains. Vercingétorix rassembla d'autres disciples autour de lui et expulsa son oncle de la ville, ce qui lui valut une célébration frénétique.

Vercingétorix envoie alors ses messagers aux différentes tribus gauloises, parmi lesquelles les Senons, les Parisiens et les Pictons, qui lui donnent le commandement suprême de la résistance et chaque village doit placer un certain nombre de soldats.

Effrayé par cette entreprise, César envoya ses troupes dans la région arvenienne. Vercingétorix assiégea alors la ville de Gorgodina, dont la tribu était alliée à Rome, mais le plan fut bientôt abandonné lorsque les troupes de César attaquèrent plusieurs villes en route vers Gorgodina et assiégèrent ensuite Noviodunum Biturigum. Dans cette ville, les deux armées se sont rencontrées pour la première fois, à la fin de laquelle Vercingétorix a dû admettre sa défaite et a commencé à battre en retraite.

 

 

 

La stratégie défensive:

Après sa défaite à Noviodunum Biturigum, Vercingétorix s'est rendu compte qu'il était clairement inférieur aux légions romaines dans un affrontement direct avec ses soldats. Il a donc commencé à changer de tactique, ce qui ressemblait à une guerre de guérilla et était censé affecter l'approvisionnement des légions.

Lorsque César assiégea la ville de Bourges, les troupes de résistance s'installèrent à proximité et continuèrent à essayer de saboter le ravitaillement. César a demandé à ses troupes de construire de l'équipement de siège lourd et a pris d'assaut la ville, malgré le manque d'approvisionnement. Selon César, seulement 800 des 40 000 habitants de l'ancienne ville ont survécu à la bataille. Cette atrocité a conduit d'autres tribus gauloises du côté de Vercingétorix et il a pu rapidement reconstituer ses anciennes pertes dans son armée.

Après cela, Vercingétorix se retira dans la capitale fortement fortifiée Gergovia. César avait assiégé la ville, mais à cause de sa position sur la colline et de ses fortes fortifications, il n'a pas pu la prendre d'assaut et l'a seulement assiégé. Pendant ce temps, les Haeduer (également une tribu gauloise) ont également changé de camp et dissous l'alliance avec Rome pour rejoindre les troupes de Vercingétorix. A l'exception des Remer et des Lingons, toutes les tribus gauloises étaient réunies sous Vercingétorix. César a dû arrêter le siège plus tard en raison des attaques du Haeduer sur les villes romaines de nourriture.

Contrairement à la tactique adoptée par Vercingétorix, de plus en plus de troupes de son armée font pression pour une guerre offensive contre les Romains, surtout les unités montées sont mécontentes de la stratégie défensive. C'est ainsi que l'armée de l'Armançon s'est opposée aux légions romaines et a connu une défaite amère.

Les restes de l'armée se sont retirés après la défaite jusqu'à la ville d'Alésia, où ils se sont retranchés contre les troupes de César. À son tour, il assiégea la ville en faisant construire des remparts, des fossés et des fortifications pour empêcher les tentatives d'évasion et une armée de secours.

 

 

 

La fin du Vercingétorix:

Après plusieurs tentatives d'évasion et les attaques de l'armée de secours ont échoué avec de lourdes pertes, Vercingétorix a décidé de rendre ses troupes et de le faire extrader pour montrer de la pitié aux soldats de César.

Vercingétorix a ensuite été détenu en captivité pendant six ans et a traversé Rome lors du quadruple triomphe de César en août ou septembre 46 avant Jésus-Christ.
Il a été assassiné par la suite.

 

Vercingétorix dépose ses armes aux pieds de César (peinture historique de Lionel Royer, 1899)

Vercingétorix dépose ses armes aux pieds de César (peinture historique de Lionel Royer, 1899)

 

 

 

Intéressant à savoir :
Certains historiens croient fermement que Vercingétorix a servi de modèle pour les romans ultérieurs de René Goscinny sur Astérix et Obélix. Le temps, la résistance contre Rome et aussi l'apparition de Vercingétorix à Astérix l'indiquent fortement.

 

 

 

 

 

Vous trouverez ici la documentation appropriée:

 

Vercingétorix

Vercingétorix Broché – 22 février 2018

De Vercingétorix, on connaît surtout le nom, sa lutte héroïque contre Rome, sa défaite à Alésia et le récit biaisé qu'en donnera Jules César. Mais d'autres écrits et les trésors exhumés par l'archéologie invitent à le redécouvrir et, au miroir de ce destin hors du commun, à explorer des pans enfouis de l'histoire de l'ancienne Gaule. Cet adolescent arverne, fils de roi, tôt formé à la chose militaire, s'est hissé tout jeune au commandement suprême de la résistance gauloise au conquérant romain. Revers militaire qui recouvre une victoire politique - l'unification des peuples gaulois - dont il deviendra le symbole. Cette biographie, la première qui lui est consacrée, n'entend céder ni aux hagiographies complaisantes, ni aux légendes controuvées, ni aux appropriations idéologiques. Elle retrace à nouveaux frais, à partir de sources souvent oubliées, l'itinéraire singulier de cette figure d'exception : son enfance au sein d'une lignée aristocratique ; l'éducation reçue par ses maîtres druides ; sa formation, surtout, auprès de César dont il est devenu l'otage ; la rébellion enfin, où il se découvre grand leader politique et redoutable chef militaire. Une vie si brève qui aura nourri une si longue postérité. En suivant ses pas, au fil des chapitres, c'est une nouvelle lecture de l'histoire de la civilisation et du peuple gaulois que ce livre fait découvrir ; une société en plein essor, déjà bien structurée, agitée par des assemblées remuantes et ouverte au monde, à l'ombre menaçante de l'impérialisme romain.

Cliquez ici!

 

 

Vercingétorix

Vercingétorix Relié – 5 mars 2014

Napoléon, Catherine de Médicis, Gengis Khan, Charles de Gaulle... Si le genre biographique existe depuis longtemps et se porte bien, c'est en raison d'un goût du public pour la vie de ces « grands hommes » qui fascinent. Toutes deux références en matière d ouvrages sur la thématique de l Histoire, les éditions Glénat et les éditions Fayard s associent afin de lancer la collection « Ils ont fait l Histoire » ! Des auteurs de bandes dessinées et des historiens universitaires y additionnent leurs talents pour proposer au public une série de portraits biographiques en BD, aussi passionnants et vivants que respectueux du corpus historique. Ces albums seront en outre prolongés d un dossier documentaire de 8 pages éclairant de nouveaux aspects du personnage et de la période en question.

À l âge de cinq ans, Vercingétorix vit son père condamné au bucher par les siens pour avoir osé se prétendre roi des peuples gaulois. Nourri de la même ambition, le jeune Arverne apprend la discipline militaire en réalisant ses classes auprès de la puissante armée romaine. De retour en Gaule, il déploie son talent militaire et son éloquence pour unir les tribus gauloises et repousser l envahisseur romain. Fier, courageux, discipliné et ingénieux, Vercingétorix est pour les célèbres légions l un de ses plus terribles adversaires. Mais, sans cesse, il est confronté à un stratège plus redoutable encore : Jules César... Découvrez les campagnes de ce premier héros mythique de l Histoire de France dont la Guerre des Gaules, récit de propagande à la gloire de César, est la seule source écrite existante.

Cliquez ici!

 

 

Vercingétorix : Celui qui fit trembler César

Vercingétorix : Celui qui fit trembler César Broché – 18 juin 2013

Alésia, 52 av. J.-C. Un pays se soulève à l'appel d'un jeune homme. Moins de dix mois de lutte. La réussite, si proche… et la célèbre reddition du vaincu. Les études sur Vercingétorix et César sont nombreuses. Pourtant la controverse actuelle sur l'emplacement d'Alésia pourrait remettre en cause bon nombre d'idées reçues sur le jeune Arverne. Entre les tenants de l'Alésia bourguignonne (Alise-Sainte-Reine) et les défenseurs d'une Alésia jurassienne, une âpre guerre s'est déclenchée. Il ne s'agit pas là d'une simple affaire de spécialistes car l'appréciation que l'on peut porter sur Vercingétorix est intimement, absolument, irrévocablement liée à la question de l'emplacement d'Alésia. Dès lors qu'il n'est plus gibier mais chasseur, Vercingétorix acquiert une autre envergure, ses desseins une autre profondeur, sa lutte juvénile et généreuse une plus grave autorité. Et ce nouveau personnage mérite la découverte. Dans un style alerte et savoureux, l'auteur examine une à une les pièces du dossier, en commençant par une relecture attentive de la Guerre des Gaules confrontée à des observations géographiques, archéologiques et stratégiques. Elle nous livre la biographie d'un Vercingétorix audacieux, énergique et fin stratège, qui aurait pu vaincre Rome.

Cliquez ici!

 

 

Astérix - La Fille de Vercingétorix - n°38

Astérix - La Fille de Vercingétorix - n°38 Relié – 24 octobre 2019

Escortée par deux chefs arvernes, une mystérieuse adolescente vient d'arriver au village. César et ses légionnaires la recherchent, et pour cause : au village, on murmure que le père de la visiteuse ne serait autre que... le grand Vercingétorix lui-même, jadis vaincu à Alésia !  Astérix et Obélix, les héros créés par René Goscinny et Albert Uderzo, reviennent dans une nouvelle aventure, La fille de Vercingétorix, toujours imaginée par le fameux tandem Jean-Yves Ferri et Didier Conrad.

Cliquez ici!

 

 

 

 

 

This post is also available in: deDeutsch (Allemand)enEnglish (Anglais)itItaliano (Italien)zh-hans简体中文 (Chinois simplifié)ruРусский (Russe)esEspañol (Espagnol)arالعربية (Arabe)

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!