Fusil à chargement par la culasse Vickers Q.F. Gun, Mk II de 1,59 pouce

Le fusil Vickers Q.F., Mk II de 1,59 pouce à chargement par la culasse a été développé à l'origine pour les fantassins du Corps expéditionnaire britannique pour être utilisé dans les tranchées comme une arme puissante. 

À la fin de 1914, au début de 1915, la guerre de mouvement sur le front ouest se transforme en guerre de positions et les soldats commencent à construire des tranchées de plus en plus fortifiées ; la compagnie Vickers commence alors à développer un canon maniable et facile à manier par un fantassin, qui doit être un mélange de mitrailleuses et d'artillerie.

Pour répondre aux spécifications, le pistolet a été conçu très petit et léger. Une grenade explosive légère de 0,54 kilogramme a été choisie comme projectile, le canon pouvant également tirer des projectiles perforants. En raison du petit calibre et de la faible vitesse initiale, la portée était très limitée.

Le champ d'application devrait être les propres positions fixes. L'arme pouvait être utilisée par un seul soldat, qui devait retirer l'étui lui-même après avoir tiré, puis recharger l'arme. Cela a conduit à une très faible vitesse de feu.

Lorsque le canon a été présenté au Haut Commandement britannique, ils ont rejeté l'arme parce que, en même temps, le mortier de tranchée léger a été introduit et qu'il était non seulement moins cher à produire, mais aussi plus facile à manipuler.

Comme le fusil Vickers Q.F. à chargement par la culasse de 1,59 pouce n'était plus considéré pour l'infanterie, on a tenté de l'installer sur et dans les avions pour qu'ils puissent attaquer et détruire les dirigeables allemands. Après examen et approbation, les premiers essais ont commencé en 1917.

En avril 1917, deux avions F.E.2b du Royal Flying Corps N° 100 et 102 furent équipés des canons pour les essais. Alors que l'un des deux pilotes était enthousiasmé par le canon, le deuxième pilote a eu des problèmes avec le canon lorsque les projectiles n'ont pas quitté le canon malgré le tir. Avec un Vickers F.B.25 on a aussi essayé d'équiper les chasseurs de nuit avec ce canon. En mai 1917, cependant, l'avion d'essai s'écrasa lors de son vol de retour.

Aucune autre tentative n'a été faite jusqu'à la fin de la guerre et les canons ont été mis au rebut par la suite.

 

 

Fusil à chargement par la culasse Vickers Q.F. Gun, Mk II de 1,59 pouce

Fusil à chargement par la culasse Vickers Q.F. Gun, Mk II de 1,59 pouce

 

 

 

Feuille de caractéristiques:

Désignation: Fusil à chargement par la culasse Vickers Q.F. Gun, Mk II de 1,59 pouce
Pays de fabrication: Grande-Bretagne
Année de lancement: 1917
Quantité: Quelques prototypes
Calibres: 40 mm
Longueur de tube: inconnu
Assortiment: inconnu
Pondération: 41 kilogrammes

 

 

 

 

 

Vous trouverez ici la documentation appropriée:

 

Un milliard d'obus, des millions d'hommes : L'artillerie en 14/18

Un milliard d'obus, des millions d'hommes : L'artillerie en 14/18 Relié – 26 mai 2016

Un milliard d'obus à balles, explosifs ou toxiques aux calibres exponentiels et aux effets létaux sans cesse améliorés. Des milliards de tonnes de cuivre, d'acier, de poudre et d'explosifs utilisés pendant quatre ans. Des dizaines de milliers de canons aux portées de tir qui ne cessent d'augmenter pour une déferlante d'acier jusqu'à la démesure. Des millions d'hommes qui soutiennent une mobilisation industrielle sans précédent, qui conçoivent, fabriquent, ache- minent, tirent ou sont les victimes des matériels de l'artillerie. Des millions de témoins et de disparus emportés dans le chaos d'une guerre totale, qu'ils soient civils, combattants, hommes blessés ou déchiquetés, ingénieurs ou scientifiques... Un milliard d'obus, des millions d'hommes présente l'histoire de l'artillerie française pendant la Grande Guerre au sens le plus large : celle des évolutions technologiques, stratégiques ou tactiques, mais aussi celle des hommes, des femmes et de la société au cours de ces années qui ont marqué l'Histoire.

Cliquez ici!

 

 

L'artillerie allemande : Organisation, armement et équipement/ 1914-1918

L'artillerie allemande : Organisation, armement et équipement/ 1914-1918 Relié – 15 juin 2017

Cet ouvrage exceptionnel est issu de la même collection 1914-1918 que Sturmtruppen - les troupes d assaut de l armée allemande, précédemment publié par Heimdal. Il présente l organisation et les stratégies de l artillerie allemande avec absolument tous les canons, les obusiers et les mortiers utilisés durant la Première Guerre mondiale. Il y a aussi de larges chapitres consacrés aux uniformes et à ceux utilisés pour la guerre chimique, une nouvelle arme qui apparaît en 1915, introduisant la terreur parmi les combattants. Cet ouvrage contient plus de 180 photos d uniformes et d équipement avec 20 illustrations et de nombreux schémas. Une oeuvre d exception.

Cliquez ici!

 

 

Le canon de 77 allemand

Le canon de 77 allemand Broché – 25 janvier 2018

Le canon de 77 est la réponse allemande au fameux 75 français. Même s'il est généralement dépeint comme inférieur à la pièce française de 75 mm, le canon de 77 répond, pour l'essentiel, à la mission qui est la sienne. Très mobile, c'est un bon canon pour la guerre de mouvement.

Cliquez ici!

 

 

Le canon de 75 mocèle 1897

Le canon de 75 mocèle 1897 Broché – 11 mai 2017

Un petit livret de 32 pages, abondamment illustré, qui permet de tout connaître sur le canon de 75 lors de la Première Guerre mondiale, par un grand spécialiste de l'artillerie française.

Cliquez ici!

 

 

 

 

 

This post is also available in: deDeutsch (Allemand)enEnglish (Anglais)itItaliano (Italien)zh-hans简体中文 (Chinois simplifié)ruРусский (Russe)esEspañol (Espagnol)arالعربية (Arabe)

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!