Obusier de 5 pouces Ordnance BL

L'obusier de 5 pouces Ordnance BL n'a été construit à l'origine que pour permettre à l'armée britannique de continuer à tirer des grenades explosives vers la fin du XIXe siècle.

Après l'introduction du canon en 1895, il fut utilisé pour la première fois en 1898 lors de la bataille d'Omdurman où les nouvelles grenades Lyddite pouvaient être testées pour la première fois.

Lors de la seconde guerre des Boers de 1899 à 1902, cependant, les faiblesses des nouvelles grenades devinrent apparentes, car elles n'explosaient pas toujours. Le major D. Hall s'est également plaint que le canon était trop lourd pour être utilisé comme canon de campagne et que la portée n'était pas suffisante pour servir de canon de siège. Malgré quelques succès avec le bombardement des positions Boer, le canon fut considéré comme obsolète à partir de 1908 et fut progressivement remplacé par le nouvel obusier QF de 4,5 pouces ou affecté au corps expéditionnaire britannique.

Avec quelques changements aux munitions, le canon fut utilisé pendant la Première Guerre mondiale, principalement pendant la bataille de Gallipoli et jusqu'en 1916 dans les colonies africaines.

 

Obusier de 5 pouces Ordnance BL

Obusier de 5 pouces Ordnance BL

 

 

 

Feuille de caractéristiques:

Désignation: Obusier de 5 pouces Ordnance BL
Pays de fabrication: Grande-Bretagne
Année de lancement: 1895
Quantité: inconnu
Calibres: 127 mm
Longueur de tube: 1070 mm
Vitesse de tir: inconnu
Pondération: 1212 Kg

 

 

Un obusier de 5 pouces Ordnance BL à Maddox Hill en janvier 1900

Un obusier de 5 pouces Ordnance BL à Maddox Hill en janvier 1900

 

Un obusier de 5 pouces Ordnance BL pendant la bataille de Gallipoli en 1915

Un obusier de 5 pouces Ordnance BL pendant la bataille de Gallipoli en 1915

 

 

 

 

 

Vous trouverez ici la documentation appropriée:

 

Un milliard d'obus, des millions d'hommes : L'artillerie en 14/18

Un milliard d'obus, des millions d'hommes : L'artillerie en 14/18 Relié – 26 mai 2016

Un milliard d'obus à balles, explosifs ou toxiques aux calibres exponentiels et aux effets létaux sans cesse améliorés. Des milliards de tonnes de cuivre, d'acier, de poudre et d'explosifs utilisés pendant quatre ans. Des dizaines de milliers de canons aux portées de tir qui ne cessent d'augmenter pour une déferlante d'acier jusqu'à la démesure. Des millions d'hommes qui soutiennent une mobilisation industrielle sans précédent, qui conçoivent, fabriquent, ache- minent, tirent ou sont les victimes des matériels de l'artillerie. Des millions de témoins et de disparus emportés dans le chaos d'une guerre totale, qu'ils soient civils, combattants, hommes blessés ou déchiquetés, ingénieurs ou scientifiques... Un milliard d'obus, des millions d'hommes présente l'histoire de l'artillerie française pendant la Grande Guerre au sens le plus large : celle des évolutions technologiques, stratégiques ou tactiques, mais aussi celle des hommes, des femmes et de la société au cours de ces années qui ont marqué l'Histoire.

Cliquez ici!

 

 

L'artillerie allemande : Organisation, armement et équipement/ 1914-1918

L'artillerie allemande : Organisation, armement et équipement/ 1914-1918 Relié – 15 juin 2017

Cet ouvrage exceptionnel est issu de la même collection 1914-1918 que Sturmtruppen - les troupes d assaut de l armée allemande, précédemment publié par Heimdal. Il présente l organisation et les stratégies de l artillerie allemande avec absolument tous les canons, les obusiers et les mortiers utilisés durant la Première Guerre mondiale. Il y a aussi de larges chapitres consacrés aux uniformes et à ceux utilisés pour la guerre chimique, une nouvelle arme qui apparaît en 1915, introduisant la terreur parmi les combattants. Cet ouvrage contient plus de 180 photos d uniformes et d équipement avec 20 illustrations et de nombreux schémas. Une oeuvre d exception.

Cliquez ici!

 

 

Le canon de 77 allemand

Le canon de 77 allemand Broché – 25 janvier 2018

Le canon de 77 est la réponse allemande au fameux 75 français. Même s'il est généralement dépeint comme inférieur à la pièce française de 75 mm, le canon de 77 répond, pour l'essentiel, à la mission qui est la sienne. Très mobile, c'est un bon canon pour la guerre de mouvement.

Cliquez ici!

 

 

Le canon de 75 mocèle 1897

Le canon de 75 mocèle 1897 Broché – 11 mai 2017

Un petit livret de 32 pages, abondamment illustré, qui permet de tout connaître sur le canon de 75 lors de la Première Guerre mondiale, par un grand spécialiste de l'artillerie française.

Cliquez ici!

 

 

 

 

 

This post is also available in: deDeutsch (Allemand)enEnglish (Anglais)itItaliano (Italien)zh-hans简体中文 (Chinois simplifié)ruРусский (Russe)esEspañol (Espagnol)arالعربية (Arabe)

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!