Tube à la main / la boîte à la main

On peut qualifier le tube à la main de la première arme à feu portative qui pouvait être portée par un homme et être mise. Elle est valable comme précurseur pour toutes les armes à feu suivantes comme des fusils et pistolets.
L'origine était à peu près la même que les premiers canons de campagne vers 1300.

 

Qui a inventé le tube à la main ne peut pas être éclairci jusqu'à aujourd'hui, puisque aucune tradition ne restait. Probablement cela parvenait sur les chemins commerciaux d'Italie à Europe centrale et sur les mercenaires flamands en Angleterre. Les premiers aux tubes à la main vraiment datés descendent des châteaux Otepää en Estonie de 1396 et montagne de sapins de 1399. En Europe, ces armes étaient utilisées jusqu'à début du 16ème siècle et étaient peu à peu remplacées par Arkebuse plus en haut développés. Cependant, en Asie et là particulièrement en Chine, l'arme restait encore jusqu'au 19ème siècle dans l'usage.

 

Pipe à main européenne vers 1390-1400

Pipe à main européenne vers 1390-1400

 

Boîte de montagne de sapins : l'arme à feu portative allemande la plus âgée, trouvée dans la fontaine de 1399 châteaux détruits la montagne de sapins

Boîte de montagne de sapins : l'arme à feu portative allemande la plus âgée, trouvée dans la fontaine de 1399 châteaux détruits la montagne de sapins

 

 

 

La construction du tube à la main:

Les tubes à la main avait, habituellement, une longueur de 19 à 60 cm, un diamètre (calibre) de 12 à 36 mm et étaient arrosés au début du bronze. Avec le relèvement de l'acier, ceux-ci étaient arrosés plus tard aussi du fer et le calibre à modèles plus tardifs se tenait à 35 mm.
Par la construction 2-divisée, la poudre, dans la partie avant avec le calibre plus grand pouvait stocker dans la partie dernière du tube à la main le projectile. Selon le poids, lequel pouvait varier entre 1,5 et 15 kg aux lourdes variantes de siège, l'arme était serrée le plus souvent comme une lance sous le bras et était tirée. Les lourdes armes étaient exposées sur des 3 jambes ou murs, sur le champ de bataille, c'était en portant à tirer aussi possible l'arme sur l'épaule.

 

 

Les possibilités d'engagement:

Les tubes à la main avaient une portée d'environ 300 m. Ils atteignaient la plus grande efficacité, donc, dans une proche lutte sur d'environ 50 à 100 m, puisque les objectifs avec ces armes étaient plus difficiles que Comparativement avec des poitrines de bras ou des courbes. La traite de feu avec 1 coup de feu par minute était aussi plutôt petite en comparaison de la poitrine de bras 2 coups de feu par minute et une longue courbe 12 coups de feu par minute. En outre, l'arme était à cause de la poudre plus fragile pour des influences du temps.

Donc, les avantages de l'arme se trouvaient dans les petits frais de fabrication seulement le 20 tél. d'une poitrine de bras se montaient, la fabrication rapide de 1 jour et la formation rapide à cette arme. Ainsi beaucoup de soldats pouvaient être mis pendant le temps le plus court et être commencés.

 

 

 

 

 

This post is also available in: deDeutsch (Allemand)enEnglish (Anglais)itItaliano (Italien)zh-hans简体中文 (Chinois simplifié)ruРусский (Russe)esEspañol (Espagnol)arالعربية (Arabe)

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!