Canon de 21 cm L/162 (Pistolet Paris)

Déjà à l'automne 1914, après l'invasion de la Belgique, le commandement de l'armée allemande exigeait des canons de la marine qui devraient pouvoir tirer sur les villes côtières britanniques depuis la côte belge. Cette exigence reposait sur le fait que, d'une part, la flotte allemande de haute mer devait être relevée et que, d'autre part, on craignait, au début de la guerre, que la marine royale britannique ne bloque la mer du Nord.

Les dirigeants de la marine ont transmis l'ordre à la compagnie Krupp, qui a immédiatement commencé à mettre au point un canon à longue portée et les munitions appropriées. A partir de juillet 1917, les premiers essais avec le canon nouvellement développé ont pu être effectués. Ceux-ci ont d'abord été effectués sur la zone d'entraînement près de Meppen, mais comme la zone était trop petite, le canon a été amené au champ de tir Altenwalde près de Cuxhafen. Là-bas, le canon pouvait tirer au large de la mer du Nord.

Au début de 1918, deux des canons étaient prêts à l'emploi. En raison de leur expérience avec les gros canons, l'équipage d'exploitation se composait presque exclusivement de soldats de la marine. Avec l'offensive de printemps allemande du 3 mars 1918, ils furent utilisés pour la première fois depuis leur position à Saint-Gobain près de Crépy-en-Laonnois. En raison de leur poids élevé, les canons ont dû être montés sur une fondation préalablement coulée dans du béton.

 

Canon de 21 cm L 162

Canon de 21 cm L 162

 

Modèle de la collection d'études techniques militaires à Coblence

Modèle de la collection d'études techniques militaires à Coblence

 

 

En raison de l'énergie de lancement élevée et de la pression de gaz élevée qui étaient nécessaires pour le lancement des grenades lourdes, l'usure du tube était donc élevée. Pour cette raison, la durée de vie n'était suffisante que pour environ 65 tirs par tube. Au total, 3 canons lourds ont été produits ainsi que 7 tubes assortis, qui ont dû être forés après environ 65 coups.

 

Une opération sur la côte belge n'est plus menée. Au lieu de cela, l'opération se limitait au bombardement de Paris. Au total, 367 impacts ont été recensés dans la vieille ville et ses environs. L'incendie n'avait aucune valeur militaire. Bien que les impacts aient d'abord provoqué la panique au sein de la population, ils n'ont été que de courte durée lorsqu'il est devenu évident que les canons ne pouvaient pas tirer assez précisément.

 

Effet dans l'église Saint-Gervais à Paris le 29 mars 1918

Effet dans l'église Saint-Gervais à Paris le 29 mars 1918

 

 

Le 25 mars 1918, l'un des trois canons explose, tuant 17 membres de l'équipage. À la fin de la guerre, les deux autres canons ont été démantelés, apportés en Allemagne et mis au rebut. Pour que les plans de construction ne tombent pas entre les mains des puissances victorieuses, ils sont soit cachés, soit détruits après la guerre.

 

 

 

Feuille de caractéristiques:

Désignation: Canon de 21 cm L/162
Pays de fabrication: Empire germanique
Entreprises manufacturières: Krupp
Année de lancement: 1918
Quantité: 3
Calibres: 209,3 à 232 mm parce que les tuyaux ont dû être forés plusieurs fois
Longueur de tube: 33.910mm
Vitesse de tir: 1 tir / 2 minutes
Pondération: 1.490.000Kg

 

 

 

 

 

Vous trouverez ici la documentation appropriée:

 

Un milliard d'obus, des millions d'hommes : L'artillerie en 14/18

Un milliard d'obus, des millions d'hommes : L'artillerie en 14/18 Relié – 26 mai 2016

Un milliard d'obus à balles, explosifs ou toxiques aux calibres exponentiels et aux effets létaux sans cesse améliorés. Des milliards de tonnes de cuivre, d'acier, de poudre et d'explosifs utilisés pendant quatre ans. Des dizaines de milliers de canons aux portées de tir qui ne cessent d'augmenter pour une déferlante d'acier jusqu'à la démesure. Des millions d'hommes qui soutiennent une mobilisation industrielle sans précédent, qui conçoivent, fabriquent, ache- minent, tirent ou sont les victimes des matériels de l'artillerie. Des millions de témoins et de disparus emportés dans le chaos d'une guerre totale, qu'ils soient civils, combattants, hommes blessés ou déchiquetés, ingénieurs ou scientifiques... Un milliard d'obus, des millions d'hommes présente l'histoire de l'artillerie française pendant la Grande Guerre au sens le plus large : celle des évolutions technologiques, stratégiques ou tactiques, mais aussi celle des hommes, des femmes et de la société au cours de ces années qui ont marqué l'Histoire.

Cliquez ici!

 

 

L'artillerie allemande : Organisation, armement et équipement/ 1914-1918

L'artillerie allemande : Organisation, armement et équipement/ 1914-1918 Relié – 15 juin 2017

Cet ouvrage exceptionnel est issu de la même collection 1914-1918 que Sturmtruppen - les troupes d assaut de l armée allemande, précédemment publié par Heimdal. Il présente l organisation et les stratégies de l artillerie allemande avec absolument tous les canons, les obusiers et les mortiers utilisés durant la Première Guerre mondiale. Il y a aussi de larges chapitres consacrés aux uniformes et à ceux utilisés pour la guerre chimique, une nouvelle arme qui apparaît en 1915, introduisant la terreur parmi les combattants. Cet ouvrage contient plus de 180 photos d uniformes et d équipement avec 20 illustrations et de nombreux schémas. Une oeuvre d exception.

Cliquez ici!

 

 

Le canon de 77 allemand

Le canon de 77 allemand Broché – 25 janvier 2018

Le canon de 77 est la réponse allemande au fameux 75 français. Même s'il est généralement dépeint comme inférieur à la pièce française de 75 mm, le canon de 77 répond, pour l'essentiel, à la mission qui est la sienne. Très mobile, c'est un bon canon pour la guerre de mouvement.

Cliquez ici!

 

 

Le canon de 75 mocèle 1897

Le canon de 75 mocèle 1897 Broché – 11 mai 2017

Un petit livret de 32 pages, abondamment illustré, qui permet de tout connaître sur le canon de 75 lors de la Première Guerre mondiale, par un grand spécialiste de l'artillerie française.

Cliquez ici!

 

 

 

 

 

This post is also available in: deDeutsch (Allemand)enEnglish (Anglais)itItaliano (Italien)zh-hans简体中文 (Chinois simplifié)ruРусский (Russe)esEspañol (Espagnol)arالعربية (Arabe)

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!