Char Mark VI

Le Mark VI était un projet de développement d'un char lourd, qui devait renforcer une nouvelle conception des anciens chars Mark, mais qui n'a pas dépassé le stade de projet. 

 

Développement et déploiement:

Après la bataille d'Arras, une conférence a eu lieu au quartier général de la 2e Brigade britannique le 16 juin 1917 pour discuter des expériences des chars utilisés et des souhaits et exigences d'un modèle successeur.

Les commandants suprêmes ont convenu que le nouveau char devrait avoir beaucoup plus de puissance et qu'il ne devrait plus y avoir de versions masculines et féminines, mais un seul char combinant les deux versions.

En décembre, le Tank Supply Committee, qui est responsable du développement en Grande-Bretagne, a ordonné le développement d'un réservoir Mark V et Mark VI.

Alors que le Mark V était presque entièrement basé sur le char Mark IV, le char Mark VI a été repensé de fond en comble. Afin de combiner les versions mâle et femelle, le canon QF de 57 mm de 6 livres a été monté entre les chaînes à l'avant, tandis que les mitrailleuses étaient insérées dans la tourelle. Cela a éliminé les renflements latéraux là où les canons étaient normalement montés, et la largeur a été réduite en conséquence.

Le moteur à essence de 19 litres et 150 PS, qui entraînait les chaînes plus larges de 75 cm, devait désormais servir de moteur. Le compartiment moteur devrait être séparé du compartiment de l'équipage afin que l'équipage ne soit plus exposé au bruit et aux gaz d'échappement.

Le développement du nouveau Mark VI a été soutenu par le directeur du génie Walter Wilson, tandis que le lieutenant-colonel Albert Gerald Stern du ministère des Munitions voulait produire le plus de chars possible le plus rapidement possible et les amener en France. Lorsque les États-Unis sont entrés dans la Première Guerre mondiale et ont commencé à construire leurs propres bataillons de chars, le major James A. Drain a commandé 600 chars Mark VI, mais aucun prototype autre qu'un modèle en bois n'avait encore été construit. Selon le colonel Stern, cependant, le projet commun entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis avec la construction d'un char Mark VIII était menacé par cet ordre et le développement du Mark VI a été immédiatement arrêté. Ainsi, seule la maquette en bois de ce réservoir a pu être construite.

 

Modèle en bois de la Mark VI

Modèle en bois de la Mark VI

 

Modèle en bois de la Mark VI

Modèle en bois de la Mark VI

 

Modèle en bois de la Mark VI

Modèle en bois de la Mark VI

 

Modèle en bois de la Mark VI

Modèle en bois de la Mark VI

 

 

Caractéristiques techniques:

Désignation: Char Mark VI
Pays: Grande-Bretagne
Longueur: 8,05 mètres
Largeur: 2,53 mètres
Apogée: 2,64 mètres
Pondération: 27 tonnes
Vitesse de pointe: 7,4 kilomètres à l'heure
Blindage: 8 à 16mm
Armement principal: 1 x pistolet Hotchkiss QF 6 pdr (57 mm)
Autres armes: 6 x mitrailleuses 7,71 mm
Entraînement: Moteur Ricardo 6 cylindres de 150 PS
Assortiment: 72 kilomètres
Garnison: 8 hommes

 

 

Char Mark VI

Char Mark VI

 

 

 

 

 

Vous trouverez ici la documentation appropriée:

 

Chars et véhicules blindés : Encyclopédie visuelle

Chars et véhicules blindés : Encyclopédie visuelle Relié – 9 novembre 2016

Un guide richement illustré sur les tanks et les véhicules de combat blindés de 1904 à nos jours. Cet ouvrage contient les plus célèbres tanks et véhicules de combat blindés du monde entier, tels que le Abrams, le Sherman, le Panther et le T-34. Plus de 1000 illustrations présentent chaque véhicule de profil et en couleur. Les tanks sont accompagnés de légendes détaillées et de fiches techniques indiquant leur poids, leur série, leur blindage, leur motorisation, leur armement et leurs performances.

Cliquez ici!

 

 

Le char léger Renault

Le char léger Renault Broché – 16 mars 2017

Un livret de 32 pages sur le char Renault FT, son emploi au combat. Avec des plans, des profils en couleur et de nombreuses photographies d'époque, rares ou inédites.

Cliquez ici!

 

 

Le char Saint-Chamond

Le char Saint-Chamond Broché – 22 mars 2018

Le char Saint-Chamond, voulu par l'état-major français, n'est pas un bon char, mais il va quand même servir jusqu'à la fin de la guerre, s'illustrant notamment à la bataille de La Malmaison, puis sur le Matz, en juin 1918 et enfin, en soutien des troupes américaines lors de l'offensive Meuse-Argonne.

Cliquez ici!

 

 

L'infantry Tank I-IV-V 1916-1918

L'infantry Tank I-IV-V 1916-1918 Broché – 16 mars 2017

Une monographie de 32 pages sur les premiers chars de l'histoire, du Mark I employé en 1916 dans la Somme par l'armée britannique, au Mark V qui a été de tous les combats de l'été et de l'automne 1918, en passant par le fameux Mark IV rendu célèbre par la bataille de Cambrai, en novembre 1917. Avec des profils en couleur, des plans et de très nombreuses photographies d'époque.

Cliquez ici!

 

 

Le char allemand A7V: L'A7V Sturmpanzerwagen

Le char allemand A7V: L'A7V Sturmpanzerwagen Broché – 23 août 2018

Le char A7V a été le seul char de conception allemande engagé pendant la Première Guerre mondiale. Engagé dans plusieurs combats, il n'a pas spécialement brillé, mais il a marqué les esprits par ses dimensions et son équipage nombreux : plus de 20 hommes par engin.

Cliquez ici!

 

 

 

 

 

This post is also available in: deDeutsch (Allemand)enEnglish (Anglais)itItaliano (Italien)zh-hans简体中文 (Chinois simplifié)ruРусский (Russe)esEspañol (Espagnol)arالعربية (Arabe)

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!