Frégate à vapeur La Gloire

La frégate à vapeur française La Gloire est née de l'expérience de la marine pendant la guerre de Crimée et fut non seulement le premier navire blindé au monde adapté à la haute mer, mais malgré ses inconvénients en termes de durée de vie utile, elle a jeté les bases novatrices de la construction et du développement des navires de guerre.

 

 

Lancement et conception:

Dès 1845, l'ingénieur naval français Henri Dupuy de Lôme présente au commandement naval un concept de navire à armature. Mais à l'époque, la Marine refusait de la construire. Ce n'est qu'avec l'expérience de la guerre de Crimée et la prise de conscience que seuls les navires lourdement blindés pouvaient résister aux nouvelles grenades explosives que le concept a été repris après une nouvelle soumission en 1857.

 

Frégate à vapeur La Gloire

Frégate à vapeur La Gloire

 

La construction du chantier naval de Toulon débute en mars 1858. La conception était basée sur une construction composite de sorte que la quille et les membrures étaient faites de fer et rabotées avec du bois au-dessus. L'armure de fer a ensuite été ajoutée au-dessus du bois.

Cette ceinture de fer s'étendait de 1,8 mètre sous la ligne de flottaison jusqu'au pont supérieur. Au milieu, le blindage avait une épaisseur de 110-119 mm, qui se diluait ensuite vers les extrémités respectives. Le poids total du blindage à lui seul était d'environ 812 tonnes.

Dans le système d'entraînement classique, le gréement avec une surface de voile de 1100 mètres carrés a été utilisé. En outre, une machine à vapeur a été installée, qui a été alimentée par huit chaudières et a produit 2537 CV.

Au début de la construction, le navire était équipé de 36 canons de 162 mm, avec deux canons sur le pont supérieur et le reste sur les batteries. Après la conversion de 1866, huit canons de 239 mm et six de 192 mm furent ajoutés.

 

Frégate à vapeur La Gloire

Frégate à vapeur La Gloire

 

 

 

La fin de La Gloire:

Ni le La Gloire ni aucun de leurs navires-jumeaux Normandie et Invincible n'ont pris part aux combats. En raison de sa construction et de ses inconvénients en termes de durée de vie, le La Gloire a été mis hors service après seulement 10 ans et mis hors service en 1883.

Bien que le La Gloire ait été le premier navire blindé océanique à ne pas pouvoir mettre en service son nouveau développement, il s'est avéré que les navires classiques en bois étaient devenus obsolètes à cause du développement de nouvelles armes. Par conséquent, peu après le lancement du La Gloire, les Britanniques ont également lancé leur premier navire blindé, le HMS Warrior, et une nouvelle course aux armements avec ces nouveaux types de navires a commencé partout en Europe.

 

Frégate à vapeur La Gloire

Frégate à vapeur La Gloire

 

 

Données du navire:

Type de navire Navire blindé
Pays la France
Lancement 24 novembre 1859
Séjour 1883 mis au rebut
Nombre de mâts 3
Voile et propulsion  

1100 mètres carrés de surface de voile

Machine à piston plongeur horizontal avec 2537 CV

Longueur 77,9 mètres
Largeur 17 mètres
Tirant d'eau avant 7,03 mètres, arrière 8,49 mètres
Éviction 5630 tonnes
Vitesse Jusqu'à 12,5 noeuds
Armement  

36x162mm Pistolets

à partir de 1866 en plus :

8x 239mm Pistolets

6x 193mm Pistolets

Équipage Environ 570 hommes

 

 

 

 

 

This post is also available in: deDeutsch (Allemand) enEnglish (Anglais) itItaliano (Italien) zh-hans简体中文 (Chinois simplifié) ruРусский (Russe) esEspañol (Espagnol) arالعربية (Arabe)


Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!