Porte arme Mk.I

Le porte armes Mk.I a été un développement, qui est né de la réalisation des premiers emplois de chars Mark I et a conduit au premier chariot automoteur du monde. 

 

Développement et déploiement:

Le 15 septembre 1916, les premiers chars Mark I furent utilisés du côté britannique lors de la bataille de la Somme près de Flers. Après le déploiement, le Haut Commandement est arrivé à la conclusion que l'artillerie ne serait pas en mesure de se déverrouiller assez rapidement dans une attaque de chars et de couvrir ainsi les chars et l'infanterie suivante. Il a fallu trop de temps pour monter et démonter les canons, ou les canons plus petits n'avaient pas assez de puissance de feu.

L'ingénieur britannique Major Gregg, qui était déjà impliqué dans la production du char Mark I à l'époque, a développé un concept pour placer un canon d'artillerie sur le châssis d'un char Mark I et produire ainsi une artillerie mobile.

L'idée était d'abord de rendre le châssis des chars Mark I plus plat, mais le compartiment équipage avec le compartiment moteur a été complètement retiré. Le moteur et la boîte de vitesses à l'arrière ont ensuite été gainés de façon à être protégés, tandis que l'équipage était logé sur la plate-forme. En plus du commandant, il y avait un chauffeur, deux tireurs et deux mécaniciens.

Le 5 juillet 1916, le Haut Commandement britannique exige la construction d'un prototype après la présentation du concept. Ceci a été présenté et testé le 3 mars 1917 lors de la journée des essais de chars d'assaut. Le Haut Commandement s'est montré satisfait du résultat et a passé commande de 50 véhicules et les a classés comme porteurs d'armes Mk.I.

A la fin de 1917, 48 des 50 porteurs d'armes Mk.I avec 24 véhicules chacun étaient divisés en deux compagnies de transport d'armes. Cependant, comme aucune percée des lignes allemandes n'était prévisible à l'époque et que les porte-avions ne pouvaient être utilisés avec elles, ils furent rapidement transformés en transporteurs et transporteurs de troupes et utilisés. Aucun des porteurs d'armes n'a jamais tiré avec.

Dans la nuit du 6 au 7 août 1918, un accident se produit près de la ville de Villers Bretonneux, dans lequel 16 des 22 Mk.I du Corps d'armée australien déployés sont détruits dans une explosion de munitions. Les 34 Mk. restants ont survécu à la Première Guerre mondiale, mais ont été mis au rebut par la suite.

 

Porte arme Mk.I

Porte arme Mk.I

 

Porte arme Mk.I

Porte arme Mk.I

 

Porte arme Mk.I

Porte arme Mk.I

 

Porte armes Mk I dans la dernière version Transporter

Porte armes Mk I dans la dernière version Transporter

 

 

Caractéristiques techniques:

Désignation: Porte arme Mk.I
Pays: Grande-Bretagne
Longueur: 9,75 mètres
Largeur: 2,41 mètres
Apogée: 2,3 mètres
Pondération: 28,45 tonnes
Vitesse de pointe: 6 kilomètres à l'heure
Blindage: jusqu'à 8mm
Armement principal: 1 x pistolet BL 60 Pounder (5 pouces / 127 mm)
Entraînement: Moteur à essence Foster-Daimler avec 105 PS
Assortiment: 37,8 kilomètres
Garnison: 4 hommes

 

 

Porte arme Mk.I

Porte arme Mk.I

 

Porte armes Mk I dans la dernière version Transporter

Porte armes Mk I dans la dernière version Transporter

 

 

 

 

 

Vous trouverez ici la documentation appropriée:

 

Chars et véhicules blindés : Encyclopédie visuelle

Chars et véhicules blindés : Encyclopédie visuelle Relié – 9 novembre 2016

Un guide richement illustré sur les tanks et les véhicules de combat blindés de 1904 à nos jours. Cet ouvrage contient les plus célèbres tanks et véhicules de combat blindés du monde entier, tels que le Abrams, le Sherman, le Panther et le T-34. Plus de 1000 illustrations présentent chaque véhicule de profil et en couleur. Les tanks sont accompagnés de légendes détaillées et de fiches techniques indiquant leur poids, leur série, leur blindage, leur motorisation, leur armement et leurs performances.

Cliquez ici!

 

 

Le char léger Renault

Le char léger Renault Broché – 16 mars 2017

Un livret de 32 pages sur le char Renault FT, son emploi au combat. Avec des plans, des profils en couleur et de nombreuses photographies d'époque, rares ou inédites.

Cliquez ici!

 

 

Le char Saint-Chamond

Le char Saint-Chamond Broché – 22 mars 2018

Le char Saint-Chamond, voulu par l'état-major français, n'est pas un bon char, mais il va quand même servir jusqu'à la fin de la guerre, s'illustrant notamment à la bataille de La Malmaison, puis sur le Matz, en juin 1918 et enfin, en soutien des troupes américaines lors de l'offensive Meuse-Argonne.

Cliquez ici!

 

 

L'infantry Tank I-IV-V 1916-1918

L'infantry Tank I-IV-V 1916-1918 Broché – 16 mars 2017

Une monographie de 32 pages sur les premiers chars de l'histoire, du Mark I employé en 1916 dans la Somme par l'armée britannique, au Mark V qui a été de tous les combats de l'été et de l'automne 1918, en passant par le fameux Mark IV rendu célèbre par la bataille de Cambrai, en novembre 1917. Avec des profils en couleur, des plans et de très nombreuses photographies d'époque.

Cliquez ici!

 

 

Le char allemand A7V: L'A7V Sturmpanzerwagen

Le char allemand A7V: L'A7V Sturmpanzerwagen Broché – 23 août 2018

Le char A7V a été le seul char de conception allemande engagé pendant la Première Guerre mondiale. Engagé dans plusieurs combats, il n'a pas spécialement brillé, mais il a marqué les esprits par ses dimensions et son équipage nombreux : plus de 20 hommes par engin.

Cliquez ici!

 

 

 

 

 

This post is also available in: deDeutsch (Allemand)enEnglish (Anglais)itItaliano (Italien)zh-hans简体中文 (Chinois simplifié)ruРусский (Russe)esEspañol (Espagnol)arالعربية (Arabe)

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!