White AM modele 1915/1918

Le White AM était un véhicule blindé français qui était censé répondre à la demande de l'armée française pour de tels véhicules pour le front occidental et la guerre de position initiale.

En 1915, lorsque le front occidental se consolide et que la guerre de mouvement se transforme en guerre de positions, l'armée française demande des véhicules blindés pour attaquer les positions allemandes et soutenir l'infanterie.

Outre les véhicules importés de l'étranger, l'économie française a également tenté de mettre à la disposition de l'armée des véhicules de sa propre production.

Pour ce faire, le châssis de la société américaine White a été utilisé, qui a été construit en France sous licence. La carrosserie blindée a ensuite été construite et mise à disposition par la société Ségur & Lorfeuvre. Ce modèle avec le châssis américain a été classé comme White AM modèle 1915 et un total de 20 unités ont été construites.

Plus tard, le châssis Nude a été utilisé et seuls le moteur et la boîte de vitesses provenaient de White. Ce modèle a ensuite été classé White AM modèle 1918.

La protection de l'équipage ayant fait l'objet d'une attention particulière, la carrosserie du véhicule a été entièrement blindée. Pour ce faire, une trentaine de panneaux boulonnés sur un châssis en acier rigide ont été utilisés, la partie avant du véhicule étant un peu plus étroite et seul le conducteur y étant assis, mais la partie arrière présentant des renflements des deux côtés pour pouvoir accueillir les deux tireurs. Le commandant s'est déplacé librement dans le véhicule.

Pour la vue, il y avait des trappes blindées de tous les côtés qui pouvaient être ouvertes si nécessaire. De telles trappes se trouvaient également de chaque côté du moteur pour pouvoir effectuer les réparations. Pour le refroidissement d'une rangée de volets blindés servis à l'avant du véhicule.

Contrairement à d'autres véhicules blindés qui n'avaient qu'une seule arme, la tourelle du White AM a été construite plus grande pour que deux armes puissent être montées et que deux tireurs puissent y trouver leur place. Un canon de 37 mm à l'avant et une mitrailleuse Hotchkiss de 7,5 mm à l'arrière ont été choisis comme armement standard. Dans certains véhicules, cependant, seulement deux mitrailleuses ont été utilisées. Pour se protéger contre les grenades, le toit de la tourelle était partiellement incliné. A gauche et à droite, il y avait des portes et derrière la tourelle, les caisses blindées avec les outils étaient fixées.

 

 

White AM modele 1918

 

White AM modele 1918

 

 

 

Alors que le modèle White AM 1915 a été construit principalement à des fins d'essai et d'entraînement et seulement en petit nombre, un total de 200 unités du modèle 1918 ont été construites et utilisées sur le front ouest.

Jusqu'à la fin de la guerre en 1918, les véhicules White AM servaient au front. Par la suite, ils sont restés dans l'armée française.

 

 

White AM modele 1918

 

White AM modele 1918

 

 

Entre 1928 et 1932, les véhicules restants ont été reconstruits et modernisés, puis réutilisés dans l'armée française sous les noms de White-Laffly AMD-50 (96 véhicules) et AMD-80 (28 véhicules).

Au début de la Seconde Guerre mondiale, certains de ces véhicules ont été amenés dans les colonies françaises d'Afrique du Nord et y ont servi jusqu'en 1943, année où ils ont été remplacés par les lévriers modernes M8. Une autre partie a été capturée par la Wehrmacht allemande après la reddition de la France et a servi pendant une courte période pour l'entraînement.

 

 

 

Feuille de caractéristiques:

Désignation: White AM modele 1918
Pays de fabrication: France
Année de lancement: 1917 / 1918
Nombre: 200 pièces
Armant: 1 x 37 mm Canon Puteaux

1 mitrailleuse Hotchkiss M1909 de 7,5 mm

Vitesse de pointe: env. 65 kilomètres à l'heure
Machine: Moteur 6 cylindres Blanc avec 50 PS
Pondération: 6,5 tonnes

 

 

 

 

 

Vous trouverez ici la documentation appropriée:

 

Chars et véhicules blindés : Encyclopédie visuelle

Chars et véhicules blindés : Encyclopédie visuelle Relié – 9 novembre 2016

Un guide richement illustré sur les tanks et les véhicules de combat blindés de 1904 à nos jours. Cet ouvrage contient les plus célèbres tanks et véhicules de combat blindés du monde entier, tels que le Abrams, le Sherman, le Panther et le T-34. Plus de 1000 illustrations présentent chaque véhicule de profil et en couleur. Les tanks sont accompagnés de légendes détaillées et de fiches techniques indiquant leur poids, leur série, leur blindage, leur motorisation, leur armement et leurs performances.

Cliquez ici!

 

 

Le char léger Renault

Le char léger Renault Broché – 16 mars 2017

Un livret de 32 pages sur le char Renault FT, son emploi au combat. Avec des plans, des profils en couleur et de nombreuses photographies d'époque, rares ou inédites.

Cliquez ici!

 

 

Le char Saint-Chamond

Le char Saint-Chamond Broché – 22 mars 2018

Le char Saint-Chamond, voulu par l'état-major français, n'est pas un bon char, mais il va quand même servir jusqu'à la fin de la guerre, s'illustrant notamment à la bataille de La Malmaison, puis sur le Matz, en juin 1918 et enfin, en soutien des troupes américaines lors de l'offensive Meuse-Argonne.

Cliquez ici!

 

 

L'infantry Tank I-IV-V 1916-1918

L'infantry Tank I-IV-V 1916-1918 Broché – 16 mars 2017

Une monographie de 32 pages sur les premiers chars de l'histoire, du Mark I employé en 1916 dans la Somme par l'armée britannique, au Mark V qui a été de tous les combats de l'été et de l'automne 1918, en passant par le fameux Mark IV rendu célèbre par la bataille de Cambrai, en novembre 1917. Avec des profils en couleur, des plans et de très nombreuses photographies d'époque.

Cliquez ici!

 

 

Le char allemand A7V: L'A7V Sturmpanzerwagen

Le char allemand A7V: L'A7V Sturmpanzerwagen Broché – 23 août 2018

Le char A7V a été le seul char de conception allemande engagé pendant la Première Guerre mondiale. Engagé dans plusieurs combats, il n'a pas spécialement brillé, mais il a marqué les esprits par ses dimensions et son équipage nombreux : plus de 20 hommes par engin.

Cliquez ici!

 

 

 

 

 

This post is also available in: deDeutsch (Allemand)enEnglish (Anglais)itItaliano (Italien)zh-hans简体中文 (Chinois simplifié)ruРусский (Russe)esEspañol (Espagnol)arالعربية (Arabe)

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!