Char Flying Elephant

Le Flying Elephant était un projet de construction d'un char super lourd, classé comme destroyer de char, pour combattre les chars allemands. 

 

Développement et déploiement:

En avril 1916, le Haut Commandement britannique passa la dernière commande de 50 chars Mark I. Contrairement à la plupart des commandants, William Tritton, le concepteur des chars, savait déjà à l'époque que les chars Mark I avaient encore trop de défauts et n'étaient pas assez mûrs. De plus, les chars étaient trop faiblement blindés et n'offraient donc pas une protection suffisante contre l'artillerie allemande. Un tir direct, même avec une artillerie moyenne, peut gravement endommager ou détruire un char.

Comme Tritton avait peu d'expérience en armure à l'époque, il était soutenu par le lieutenant Kenneth Symes. Symes avait déjà travaillé dans le domaine des essais de tir et connaissait aussi bien les canons britanniques que les canons allemands capturés. Au début du mois de juin 1916, la gamme s'agrandit également avec l'arrivée de nouvelles plaques d'acier blindées de William Beardmore and Company pour les essais.

Le 19 juin 1916, le British Tank Supply Committee décida et approuva la construction officielle d'un prototype. Bien qu'aucun plan de construction n'était disponible à la fin du mois d'août, 20 véhicules avaient déjà été commandés et classés comme destroyers citernes. L'arrière-plan de la classification était la crainte que le Reich allemand ne travaille aussi sur les chars d'assaut et ne les utilise sur le front occidental dans un avenir proche.

Les dimensions du Flying Elephant auraient été semblables à celles du réservoir Mark I. L'armure aurait été faite de plaques d'acier blindées d'une épaisseur de 75 mm à l'avant, de 50 mm sur les côtés et de 50 mm sur le dessus. Deux moteurs Daimler d'une puissance totale de 105 PS devaient être utilisés comme entraînement, ce qui aurait signifié une vitesse d'environ 3 km/h pour un poids total d'environ 100 tonnes. L'arme principale dans la zone avant était un canon de 75 mm et deux mitrailleuses de chaque côté. En raison de son poids élevé, outre les chaînes principales extérieures de 61 mm de large, deux chaînes plus petites ont dû être montées sous le véhicule pour qu'il puisse rouler plus vite sur la route. Cependant, en raison de son poids élevé, il aurait été difficile de conduire le destroyer char sur le champ de bataille. Il se serait probablement enfoncé rapidement et profondément dans la boue et n'aurait pas pu se libérer.

À la fin de 1916, le projet fut étonnamment abandonné par le ministère de la Guerre, car le ministère attachait plus d'importance aux chars Mark et les ressources disponibles étaient nécessaires pour cela.

Il n'est plus possible de déterminer dans quelle mesure le projet dans son ensemble a progressé. Aujourd'hui, seuls les dessins originaux existent dans les archives Albert Stern du King's College à Londres.

 

 

Char Flying Elephant

Char Flying Elephant

 

Flying Elephant (modèle 1:48 au Bovington Tank Museum England)

Flying Elephant (modèle 1:48 au Bovington Tank Museum England)

 

 

Caractéristiques techniques:

Désignation: Forster's Battle Tank
( Char Flying Elephant )
Pays: Grande-Bretagne
Longueur: 8,36 mètres
Largeur: 3 mètres
Apogée: 3 mètres
Pondération: env. 100 tonnes
Vitesse de pointe: 3,4 kilomètres à l'heure (estimation)
Blindage: 50 à 75mm
Armement principal: 1 x pistolet Hotchkiss QF 6 pdr (75 mm)
Autres armes: 4 - 6 mitrailleuses 7,71 mm
Entraînement: 2 x moteur Daimler d'une puissance totale de 105 PS
Assortiment: inconnu
Garnison: 6 hommes

 

 

 

 

 

Vous trouverez ici la documentation appropriée:

 

Chars et véhicules blindés : Encyclopédie visuelle

Chars et véhicules blindés : Encyclopédie visuelle Relié – 9 novembre 2016

Un guide richement illustré sur les tanks et les véhicules de combat blindés de 1904 à nos jours. Cet ouvrage contient les plus célèbres tanks et véhicules de combat blindés du monde entier, tels que le Abrams, le Sherman, le Panther et le T-34. Plus de 1000 illustrations présentent chaque véhicule de profil et en couleur. Les tanks sont accompagnés de légendes détaillées et de fiches techniques indiquant leur poids, leur série, leur blindage, leur motorisation, leur armement et leurs performances.

Cliquez ici!

 

 

Le char léger Renault

Le char léger Renault Broché – 16 mars 2017

Un livret de 32 pages sur le char Renault FT, son emploi au combat. Avec des plans, des profils en couleur et de nombreuses photographies d'époque, rares ou inédites.

Cliquez ici!

 

 

Le char Saint-Chamond

Le char Saint-Chamond Broché – 22 mars 2018

Le char Saint-Chamond, voulu par l'état-major français, n'est pas un bon char, mais il va quand même servir jusqu'à la fin de la guerre, s'illustrant notamment à la bataille de La Malmaison, puis sur le Matz, en juin 1918 et enfin, en soutien des troupes américaines lors de l'offensive Meuse-Argonne.

Cliquez ici!

 

 

L'infantry Tank I-IV-V 1916-1918

L'infantry Tank I-IV-V 1916-1918 Broché – 16 mars 2017

Une monographie de 32 pages sur les premiers chars de l'histoire, du Mark I employé en 1916 dans la Somme par l'armée britannique, au Mark V qui a été de tous les combats de l'été et de l'automne 1918, en passant par le fameux Mark IV rendu célèbre par la bataille de Cambrai, en novembre 1917. Avec des profils en couleur, des plans et de très nombreuses photographies d'époque.

Cliquez ici!

 

 

Le char allemand A7V: L'A7V Sturmpanzerwagen

Le char allemand A7V: L'A7V Sturmpanzerwagen Broché – 23 août 2018

Le char A7V a été le seul char de conception allemande engagé pendant la Première Guerre mondiale. Engagé dans plusieurs combats, il n'a pas spécialement brillé, mais il a marqué les esprits par ses dimensions et son équipage nombreux : plus de 20 hommes par engin.

Cliquez ici!

 

 

 

 

 

This post is also available in: deDeutsch (Allemand)enEnglish (Anglais)itItaliano (Italien)zh-hans简体中文 (Chinois simplifié)ruРусский (Russe)esEspañol (Espagnol)arالعربية (Arabe)

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!