Croiseur léger HMS Danae

Le croiseur léger HMS Danae appartenait à la classe de navires du même nom, qui comprenait au total huit navires et seul le HMS Danae a été achevé avant la fin de la Première Guerre mondiale. 

 

Lancement et conception:

Les croiseurs légers de la classe Danae ont été développés à partir des croiseurs de la classe C et de leurs sous-catégories, dont la plupart ont déjà été construits.

Comme les navires de la classe C étaient déjà décrits comme étant trop faiblement armés, les croiseurs les plus récents devraient se procurer un canon supplémentaire. La longueur et la largeur ont été ajustées en conséquence pour qu'un autre canon de 6 pouces puisse être monté sur la ligne médiane du navire et le nombre total de canons est passé à six.

Deux turbines à vapeur Brown-Curtis avec six chaudières Yarrow servaient à la propulsion, permettant aux navires d'atteindre une vitesse maximale de 29 nœuds. Ils étaient parmi les croiseurs les plus rapides de leur époque.

Cependant, le blindage n'a pas été changé et est resté sur les côtés et sur le pont de commandement de 76 mm, ce qui aurait réduit l'avantage de la grande vitesse.

Les deux ensembles habituels de tubes de torpilles triples ont été portés à quatre. Cette augmentation est le résultat de l'expérience de la bataille du Skagerrak et de l'avantage des attaques de torpilles sur les grands cuirassés.

Le HMS Danae a été lancé le 26 janvier 1918 et mis en service le 22 juillet 1918.

 

 

Croiseur léger HMS Danae

Croiseur léger HMS Danae

 

Croiseur léger HMS Danae

Croiseur léger HMS Danae

 

HMS Danae et HMS Delhi

HMS Danae et HMS Delhi

 

 

 

Utilisation en temps de guerre:

Le HMS Danae est le seul navire de sa catégorie à avoir été achevé pendant la Première Guerre mondiale.

Après la mise en service et les essais, il a été affecté au 5e Escadron de croiseurs légers. Jusqu'à la fin de la guerre, quelques progrès ont été réalisés dans la mer du Nord, puisque les navires allemands sont restés principalement dans les ports et la mer Baltique après la bataille du Skagerrak, il n'y avait aucun contact avec l'ennemi.

 

 

 

Déploiement après-guerre:

Après la Première Guerre mondiale, Danae, avec ses navires jumeaux HMS Dragon et HMS Dauntless, a soutenu les forces armées lituaniennes contre les bolcheviks pendant la guerre civile russe en octobre et novembre 1919.

Par la suite, il a été affecté au 1er Escadron de croiseurs légers et, en 1923, à l'Escadron des services spéciaux.

Avec cette association, un tour du monde a commencé, qui a traversé le Proche-Orient, l'Inde, l'Australie, l'Amérique du Nord et l'Amérique du Sud. Le 29 septembre 1924, le navire retourne à Sheerness.

Après une opération dans le 1er escadron de croiseurs en Méditerranée à la fin des années 1928 à 1929, le HMS Danae en Grande-Bretagne est révisé et partiellement modernisé.

Après sa remise en service, le navire fut affecté au 8th Cruiser Squadron en août 1930 et envoyé aux Antilles britanniques jusqu'à ce que le HMS Apollo remplace le Danae en janvier 1936.

Fin 1936, le navire est transféré en Chine, où il assure l'évacuation des réfugiés de Shanghai vers Hong Kong à partir du 7 juillet 1937, au début de la guerre Japon-Chine. En novembre 1937, le Danae fut remplacé par le HMS Birmingham, retourné en Grande-Bretagne et affecté à la flotte de réserve.

 

 

 

Utilisation pendant la Seconde Guerre mondiale:

Les tensions politiques en Asie et en Europe devenant de plus en plus vives, le HMS Danae fut réactivé en juillet 1939 et déployé initialement dans l'Atlantique Sud, à partir d'octobre 1939 dans l'océan Indien.

Le 23 mars 1940, le navire a reçu l'ordre de se rendre en Malaisie pour patrouiller entre Singapour et l'Inde néerlandaise. La même activité a été menée dans les eaux chinoises à partir du 20 janvier 1941, accompagnée de convois.

Fin février 1942, le navire dut se rendre au Cap, où il fut entièrement rénové et partiellement modernisé. Les travaux durèrent jusqu'en juillet 1943.

En mars 1944, le navire est ramené en Grande-Bretagne et affecté au 1st Cruiser Squadron, qui fait partie du débarquement prévu dans le nord de la France.

Début juin 1944, le HMS Danae commença à tirer sur le tronçon côtier entre Ouistreham et Saint-Aubin-sur-Mer, qui était prévu sous le code "Sword Beach" comme destination de débarquement pour le Jour J. Lorsque le débarquement des soldats alliés est terminé et que les têtes de pont sont formées, le navire entre dans les ports conquis de Port-en-Bessin-Huppain et Ouistreham.

En août 1944, le navire retourna en Grande-Bretagne et y fut utilisé à Plymouth comme Hulk.

Le 7 juillet 1944, le navire jumeau du Danae, le HMS Dragon, mis à la disposition de la marine polonaise, étant coulé, le commandement naval britannique décide de le remplacer par le Danae et de le renommer ORP Conrad. Le navire fut remis à la Pologne le 4 octobre 1944 et occupé par les survivants du Dragon. Bien que le navire ait été révisé le 23 janvier 1945, le 9 avril 1945, il a dû être rendu au chantier naval après avoir été endommagé par les machines. Les travaux n'ont été achevés que trois semaines après la reddition de l'Allemagne.

 

 

Croiseur léger ORP Conrad

 

 

 

Déploiement après la Seconde Guerre mondiale:

Outre l'ORP Conrad, le HMS Zodiac, le HMS Zephyr et le HMS Zest, tous les navires britanniques livrés à la marine polonaise, ont été réunis dans la 29e flottille de destroyers.

Jusqu'à la fin de 1945, l'ORP Conrad servait de navire de transport pour la Croix-Rouge polonaise pour transporter des réfugiés et d'anciens travailleurs forcés d'Allemagne en Pologne.

A partir de janvier 1946, avec les destroyers polonais ORP Błyskawica, ORP Piorun et ORP Garland, plusieurs exercices et manœuvres furent effectués.

 

 

 

Séjour:

Le 28 septembre 1946, le navire fut rendu à la Royal Navy et renommé HMS Danae.

En raison de son âge avancé et de son usure, le navire a été vendu à la T.W. Ward Company le 22 janvier 1948 et mis au rebut à Barrow-in-Furness jusqu'en mars 1948.

 

 

 

Données du navire:

Nom:  

HMS Danae

Sous commandement polonais:
ORP Conrad

Pays:  

Grande-Bretagne

Du 4 octobre 1944 au 28 septembre 1946 Pologne

Type de navire:  

Croiseur léger

Classe:  

Danae-Classe

Chantier naval:  

Armstrong Whitworth, Newcastle

Frais de construction:  

inconnu

Lancement:  

26 janvier 1918

Mise en service:  

22 juillet 1918

Séjour:  

Vendu le 22 janvier 1948 et mis au rebut à Barrow-in-Furness jusqu'en mars 1948

Longueur:  

143,66 mètres

Largeur:  

14,03 mètres

Enrôler:  

Maximum 4,34 mètres

Déplacement:  

Maximum 5.603 tonnes

Garnison:  

462 hommes

Entraînement:  

6 Chaudières à achillée

2 turbines à engrenages Parsons

Pouvoir:  

40.000 PS (29.420 kW)

Vitesse de pointe:  

29 nœuds (54 kilomètres par heure)

 

Armant:

 

6 x 152-mm L/45 canons Mk XII

2 canons antiaériens Mk-II de 76,2 mm

2 canons antiaériens de 40 mm de diamètre

12 tubes torpilles

Blindage:  

Ceinture 76 mm

Tour de commandement 76 mm

Réservoirs 57 mm

Chambres de munitions 57 mm

Pont 25 mm

 

 

 

 

 

Vous trouverez ici la documentation appropriée:

 

Le corps de bataille de la Marine allemande, Tome 1 : Histoire des cuirassés et croiseurs de la marine impériale

Le corps de bataille de la Marine allemande, Tome 1 : Histoire des cuirassés et croiseurs de la marine impériale Broché – 28 juin 2008

Dans ce premier des deux volumes consacrés aux grandes unités de la marine allemande, Philippe Caresse nous fait une présentation technique et historique de chacun des bâtiments de 1897 à 1918 : vénérables ancêtres hérités de la flotte prussienne, croiseurs cuirassés, nouveaux dreadnoughts et croiseurs de bataille, sans oublier l'exceptionnelle carrière du Goeben. Il traite également jusque dans le moindre détail les batailles qui ont opposé ces puissants vaisseaux de guerre à leur adversaires (Coronel, Falkland, Dogger Bank, Jutland), et dont beaucoup affronteront la mort au mouillage à Scapa Flow.

Cliquez ici!

 

 

Atlas des navires de la Première Guerre mondiale

Atlas des navires de la Première Guerre mondiale Relié – 14 juin 2007

Les forces navales de la Grande Guerre avec les cuirassés et croiseurs formidablement blindés. En 1914, lorsque débute la Grande Guerre, le symbole de la puissance d'une nation passe par l'importance de sa flotte de combat. Depuis le début du XXe siècle,

Cliquez ici!

 

 

La Grande Guerre en Mediterranee

La Grande Guerre en Mediterranee Broché – 15 mars 2016

En août 1914, placées sous commandement français en Méditerranée, les forces navales avaient pour missions de maintenir la maîtrise de la mer en verrouillant l Adriatique et d assurer la liaison avec la Russie, mais les Alliés allaient rapidement se rendre compte que leur appréciation de situation comportait trois tragiques hiatus. On n avait pas envisagé l entrée en guerre de la Turquie qui, après les revers meurtriers des Dardanelles et de Gallipoli, leur interdirait la liaison avec la Russie et étendrait le conflit à tout le Moyen-Orient. On avait mal mesuré le coût à payer pour enfermer l ennemi austro-hongrois en Adriatique et encore moins pour la lui disputer. Rien n avait été prévu contre le nouvel ennemi sous-marin, et l arrivée des premiers allemands à l est de Gibraltar bouleversait la balance des potentiels. Le « lac franco-anglais » fut progressivement transformé en un champ de tir où les navires de commerce, indispensables à la défense commune, servaient de cibles. Les pertes furent énormes : à titre d exemple, sur les cinquante-cinq navires qui lui furent réquisitionnés, les Messagerie Maritimes en perdirent vingt-neuf. S'appuyant sur des documents d archives inédits ou inexploités, dont le Patro, journal paroissial de Ploudalmézeau, l auteur retrace les grands enjeux du conflit, sans en omettre la dramatique dimension humaine.

Cliquez ici!

 

 

Histoire maritime de la première guerre mondiale

Histoire maritime de la première guerre mondiale Relié – novembre 1992

Cliquez ici!

 

 

 

 

 

This post is also available in: deDeutsch (Allemand)enEnglish (Anglais)itItaliano (Italien)zh-hans简体中文 (Chinois simplifié)ruРусский (Russe)esEspañol (Espagnol)arالعربية (Arabe)

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!