Obusier BL de 8 pouces Mk VI – VIII

L'obusier BL de 8 pouces Mk VI - VIII était destiné à remplacer les modèles antérieurs construits provisoirement au début de la guerre et plus probablement à répondre aux besoins de l'armée britannique.

Dans le courant de 1915, l'armée britannique a découvert que les canons provisoires BL 8 pouces Mk I-V n'étaient pas suffisants, et Vickers a commencé à développer un nouveau canon. À ce moment-là, le calibre 8 pouces avait déjà fait ses preuves en Grande-Bretagne, de sorte que les nouveaux canons devraient également avoir ce calibre.

Avec le MK VI, la compagnie était orientée vers la version MK V, mais elle était beaucoup plus légère et avait un calibre de 8 pouces. En août 1915, le prototype fut présenté et après quelques ajustements, les 50 premières pièces furent construites et livrées à partir de mars 1916.

Le MK VII a été introduit en Juillet 1916 et, contrairement au MK VI, avait un canon plus long et une portée accrue. Cependant, ce canon présentait également des défauts considérables et les tuyaux étaient trop souvent endommagés lors du tir.

Sur le MK VIII, le tube est finalement devenu plus épais et plus stable pour réparer les défauts du MK VII.

Un autre défaut était la stabilité des canons en tirant sur un terrain trop dur ou trop mou. C'est pour cette raison qu'une commission spéciale a été envoyée par la Grande-Bretagne en France pour vérifier cela et trouver une solution. À la suite des enquêtes, la Commission a mis en place une plate-forme spécialement conçue pour ces armes, ce qui a considérablement accru leur stabilité. Cependant, l'effort de montage et de démontage a été assez important, ce qui a causé des problèmes surtout pour les soldats américains dans la dernière partie de la guerre.

En plus de l'armée britannique, les canons étaient également utilisés par les armées canadienne, australienne et américaine. Après la Première Guerre mondiale, des armes à feu ont été vendues à la Finlande, où elles ont été utilisées pendant la guerre finno-russe de 1939 à 1940. Pendant la campagne occidentale de la Wehrmacht allemande, l'armée britannique disposait également d'une partie de ces canons ; après la reddition de la France, ils tombèrent entre les mains de la Wehrmacht, qui ne pouvait les utiliser que pour l'entraînement.

 

Obusier BL de 8 pouces Mk VI - VIII

Obusier BL de 8 pouces Mk VI - VIII

 

Obusier BL de 8 pouces Mk VI - VIII

Obusier BL de 8 pouces Mk VI - VIII

 

 

 

Feuille de caractéristiques:

Désignation: Obusier BL de 8 pouces Mk VI - VIII
Pays de fabrication: Grande-Bretagne
Année de lancement: 1916
Quantité: 711
Calibres: 203,2 mm
Longueur de tube: 3,5 mètres
Assortiment: Maximum 11.200 mètres
Pondération: 8.740 Kg

 

 

Soldats australiens avec leurs fusils pendant la troisième bataille d'Ypres, 15 septembre 1917

Soldats australiens avec leurs fusils pendant la troisième bataille d'Ypres, 15 septembre 1917

 

Obusier de 8 pouces BL Mk VIII avec des soldats britanniques le 23 avril 1940 en France

Obusier de 8 pouces BL Mk VIII avec des soldats britanniques le 23 avril 1940 en France

 

 

 

 

 

Vous trouverez ici la documentation appropriée:

 

Un milliard d'obus, des millions d'hommes : L'artillerie en 14/18

Un milliard d'obus, des millions d'hommes : L'artillerie en 14/18 Relié – 26 mai 2016

Un milliard d'obus à balles, explosifs ou toxiques aux calibres exponentiels et aux effets létaux sans cesse améliorés. Des milliards de tonnes de cuivre, d'acier, de poudre et d'explosifs utilisés pendant quatre ans. Des dizaines de milliers de canons aux portées de tir qui ne cessent d'augmenter pour une déferlante d'acier jusqu'à la démesure. Des millions d'hommes qui soutiennent une mobilisation industrielle sans précédent, qui conçoivent, fabriquent, ache- minent, tirent ou sont les victimes des matériels de l'artillerie. Des millions de témoins et de disparus emportés dans le chaos d'une guerre totale, qu'ils soient civils, combattants, hommes blessés ou déchiquetés, ingénieurs ou scientifiques... Un milliard d'obus, des millions d'hommes présente l'histoire de l'artillerie française pendant la Grande Guerre au sens le plus large : celle des évolutions technologiques, stratégiques ou tactiques, mais aussi celle des hommes, des femmes et de la société au cours de ces années qui ont marqué l'Histoire.

Cliquez ici!

 

 

L'artillerie allemande : Organisation, armement et équipement/ 1914-1918

L'artillerie allemande : Organisation, armement et équipement/ 1914-1918 Relié – 15 juin 2017

Cet ouvrage exceptionnel est issu de la même collection 1914-1918 que Sturmtruppen - les troupes d assaut de l armée allemande, précédemment publié par Heimdal. Il présente l organisation et les stratégies de l artillerie allemande avec absolument tous les canons, les obusiers et les mortiers utilisés durant la Première Guerre mondiale. Il y a aussi de larges chapitres consacrés aux uniformes et à ceux utilisés pour la guerre chimique, une nouvelle arme qui apparaît en 1915, introduisant la terreur parmi les combattants. Cet ouvrage contient plus de 180 photos d uniformes et d équipement avec 20 illustrations et de nombreux schémas. Une oeuvre d exception.

Cliquez ici!

 

 

Le canon de 77 allemand

Le canon de 77 allemand Broché – 25 janvier 2018

Le canon de 77 est la réponse allemande au fameux 75 français. Même s'il est généralement dépeint comme inférieur à la pièce française de 75 mm, le canon de 77 répond, pour l'essentiel, à la mission qui est la sienne. Très mobile, c'est un bon canon pour la guerre de mouvement.

Cliquez ici!

 

 

Le canon de 75 mocèle 1897

Le canon de 75 mocèle 1897 Broché – 11 mai 2017

Un petit livret de 32 pages, abondamment illustré, qui permet de tout connaître sur le canon de 75 lors de la Première Guerre mondiale, par un grand spécialiste de l'artillerie française.

Cliquez ici!

 

 

 

 

 

Vous trouverez ici la documentation appropriée:

 

Un milliard d'obus, des millions d'hommes : L'artillerie en 14/18

Un milliard d'obus, des millions d'hommes : L'artillerie en 14/18 Relié – 26 mai 2016

Un milliard d'obus à balles, explosifs ou toxiques aux calibres exponentiels et aux effets létaux sans cesse améliorés. Des milliards de tonnes de cuivre, d'acier, de poudre et d'explosifs utilisés pendant quatre ans. Des dizaines de milliers de canons aux portées de tir qui ne cessent d'augmenter pour une déferlante d'acier jusqu'à la démesure. Des millions d'hommes qui soutiennent une mobilisation industrielle sans précédent, qui conçoivent, fabriquent, ache- minent, tirent ou sont les victimes des matériels de l'artillerie. Des millions de témoins et de disparus emportés dans le chaos d'une guerre totale, qu'ils soient civils, combattants, hommes blessés ou déchiquetés, ingénieurs ou scientifiques... Un milliard d'obus, des millions d'hommes présente l'histoire de l'artillerie française pendant la Grande Guerre au sens le plus large : celle des évolutions technologiques, stratégiques ou tactiques, mais aussi celle des hommes, des femmes et de la société au cours de ces années qui ont marqué l'Histoire.

Cliquez ici!

 

 

L'artillerie allemande : Organisation, armement et équipement/ 1914-1918

L'artillerie allemande : Organisation, armement et équipement/ 1914-1918 Relié – 15 juin 2017

Cet ouvrage exceptionnel est issu de la même collection 1914-1918 que Sturmtruppen - les troupes d assaut de l armée allemande, précédemment publié par Heimdal. Il présente l organisation et les stratégies de l artillerie allemande avec absolument tous les canons, les obusiers et les mortiers utilisés durant la Première Guerre mondiale. Il y a aussi de larges chapitres consacrés aux uniformes et à ceux utilisés pour la guerre chimique, une nouvelle arme qui apparaît en 1915, introduisant la terreur parmi les combattants. Cet ouvrage contient plus de 180 photos d uniformes et d équipement avec 20 illustrations et de nombreux schémas. Une oeuvre d exception.

Cliquez ici!

 

 

Le canon de 77 allemand

Le canon de 77 allemand Broché – 25 janvier 2018

Le canon de 77 est la réponse allemande au fameux 75 français. Même s'il est généralement dépeint comme inférieur à la pièce française de 75 mm, le canon de 77 répond, pour l'essentiel, à la mission qui est la sienne. Très mobile, c'est un bon canon pour la guerre de mouvement.

Cliquez ici!

 

 

Le canon de 75 mocèle 1897

Le canon de 75 mocèle 1897 Broché – 11 mai 2017

Un petit livret de 32 pages, abondamment illustré, qui permet de tout connaître sur le canon de 75 lors de la Première Guerre mondiale, par un grand spécialiste de l'artillerie française.

Cliquez ici!

 

 

 

 

 

This post is also available in: deDeutsch (Allemand)enEnglish (Anglais)itItaliano (Italien)zh-hans简体中文 (Chinois simplifié)ruРусский (Russe)esEspañol (Espagnol)arالعربية (Arabe)

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!